blue lagoon

l
24/07/2012 - Pays : Islande - Imprimer ce message Syndication :

Dimanche 22 juillet

Nous avons donc quitté le Cercle d’Or et avons pris la route 35 afin de rentrer un peu dans les terres. Mais très vite, nous sommes obligés de stopper notre progression, les routes ne sont plus faites pour nous ; c’est maintenant le domaine des gravelroad et des pistes !

Nous sommes dans la plaine de Hekla

Du haut de ses 1491 m, la masse noire du volcan Hekla domine le sud de l'Islande. C'est le plus connu et le plus redouté des volcans islandais. Il a mauvaise réputation et fut longtemps considéré comme une des entrées de l'enfer avec le Stromboli. Son sommet a été vaincu tardivement en 1750 mais n'ayant pas constaté la moindre trace du diable, il fait maintenant l’objet d'ascensions quand le temps est dégagé. Son sommet couvert de neige est souvent dans les nuages.

Ce stratovolcan a déjà connu une vingtaine d'éruptions majeures pendant les temps historiques et est toujours actif. Alternant des phases explosives et effusives, il est capable lors d'une même éruption d'expulser des panaches de cendres à des kilomètres de hauteur tout en vomissant des fontaines de lave. Il a déjà tué et tuera encore, ensevelissant des fermes, empoisonnant les pâturages et les cours d'eau avec des fluorures ou projetant d'immenses blocs à grande distance. Ses éruptions sont difficiles à prévoir car les séismes annonciateurs ne se font sentir que dans l'heure qui précède.

Les dernières éruptions datent de 1991 et 2000. Ces éruptions mineures ont duré respectivement 1 semaine et 10 jours et ont saupoudré les alentours de cendres noires offrant un spectacle de désolation.

Ici pas âme qui vive, quelques moutons, même plus de chevaux mais quelques centrales hydroélectriques ! il faut dire qu’ici les cascades et les cours d’eau sont impressionnants.

Arrêt à HVERAGERDI : située dans une immense zone d’activité géothermique qui permet de chauffer des centaines de serres ; cette petite ville est renommée pour son école d’horticulture. Il y a aussi des marmites de boue et plusieurs sources d’eau chaude. Nous partons en balade en montagne afin de chercher un geyser de 12m mais nous tournons en rond, pas d’indication, nous ne le trouverons jamais par contre …………. A force de toujours vouloir aller jusqu’au prochain virage, nous arrivons dans la vallée de la Reyjadalür, une vallée où coule une petite rivière chaude, au milieu de la lande remplie de moutons et de fumeroles et tous les randonneurs sont à l’eau ! nous les imitons, tombons pantalons et tee-shirt et faisons un plouf à 38° 40° je pense ! un pur délice. C’est comme ça que je voyais l’Islande.

De retour à Capucine, nous allons nous renseigner pour faire une balade à cheval , mais une fois de plus, les écuries que nous avions repéré ne font que de l’élevage, pas de balade.

Nous filons maintenant sur Reykjavik, où nous passons une nouvelle nuit très très venteuse sur le parking du Blue Lagoon. La baignade c’est pour demain matin.

Mardi 24 juillet

Dès 9H30 nous sommes prêts pour la baignade. Malgré le vent et le petit air frisquet, nous avons le soleil et nous traînons plus de 2heures dans l’eau à 38°. Nous nous faisons également des masques de silice, très bons pour la peau parait-il ! Pour vous rendre compte de ce que nous avons vécu, branchez-vous sur la webcam live du Blue Lagoon et vous comprendrez !

Maintenant nous allons aller saucissonner dans Capucine avant de nous diriger sur Reykjavik que nous allons découvrir. La météo semble vouloir revenir au beau.

Note: 5/5 - 1 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :

JP and CO

Note: 4/5 - 6 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)